Basculer navigation

Description

LE SEGMENT POSTÉRIEUR DE L’ŒIL ET LA RÉTINE

1 - La sclérotique, tunique externe de l’œil, tunique opaque, est constituée de fibres collagènes denses d’orientations variées, de faisceaux élastiques, concentrés en avant et en arrière, de fibroblastes.

2 - La choroïde, ou uvée, tunique moyenne, est formée de trois couches :

  • la supra-choroïde (les lamina fusca) qui relie le chorion à la sclérotique ; c’est un tissu conjonctif lâche riche en cellules pigmentées ;
  • la couche des gros vaisseaux, avec des veines volumineuses et des artères plus rares ;
  • la couche chorio-capillaire, à gros capillaires sur un plan.

Une fine membrane, la membrane de Bruch, sépare la choroïde de la rétine et procède de l’une et de l’autre.


3 - La rétine visuelle, la plus interne des trois tuniques de l’œil est limitée en avant par l’ora serrata.


Sa structure est modifiée en deux points :

  • à la sortie du nerf optique : point aveugle ou papille optique,
  • au niveau de la tache jaune (macula lutea), entourant le point de la vision la plus aiguë, la fovea centralis.


Hors de ces régions particulières, on décrit à la rétine dix couches qui sont de dehors en dedans :


  • la couche pigmentaire, souvent adhérente à la choroïde,
  • la couche des cônes et des bâtonnets,
  •  la membrane limitante externe,
  • la couche des grains externes : noyau des cellules à cônes ou à bâtonnets,
  • la couche plexiforme externe, zone d’association entre cellules visuelles et cellules bipolaires,
  • la couche des grains internes : noyaux des cellules bipolaires, des cellules horizontales, des cellules amacrines et des cellules de Müller,
  •  la couche plexiforme interne : zone d’association des cellules bipolaires et des cellules multipolaires,
  • la couche des cellules multipolaires (ou ganglionnaires), moins nombreuses que les neurones des couches précédentes,
  • la couche des fibres du nerf optique, ensemble des axones des cellules multipolaires,
  • la couche limitante interne formée par les expansions terminales internes des cellules de Müller.


Quelques vaisseaux pénètrent les couches internes de la rétine jusqu’à la couche des grains internes.